Elops Single Speed 500 : mon nouveau vélo

Elops Single Speed 500 : mon nouveau vélo 6

Ce mois-ci, j’ai eu une petite mésaventure avec mon Sirrus : j’ai cassé un rayon de ma roue arrière. N’ayant ni le matériel nécessaire ni l’envie pour effectuer la réparation moi-même, j’ai donc dû prendre mon mal en patience (le COVID, tout ça). Rien que le fait de songer à reprendre les transports en commun m’a convaincu à m’offrir un second vélo.


J’ai eu la chance de voir qu’un Elops Single Speed 500 était disponible en taille L au Décathlon d’Atlantis. Ni une, ni deux, je l’ai réservé et ai été le récupérer le soir même, pour pouvoir le rouler dès le lendemain pour aller au travail, en attendant la réparation du Sirrus. Je vous propose donc ce petit article pour vous donner mon avis et quelques conseils d’accessoires pour ce nouveau vélo.

Mon avis sur le Elops Single Speed 500

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser que je ne suis pas un expert en vélo, sur le plan technique. Ainsi, je ne m’égarerai pas dans des considérations techniques vis-à-vis de l’équipement de base du Elops Single Speed 500. Je précise également, que je roule habituellement sur un vélo type fitness/urbain de chez Specialized. Il s’agit en l’occurrence d’un Sirrus, vendu en 2016 pour environ 600€.

Elops Single Speed 500

Lorsque j’ai récupéré le vélo chez Décathlon, j’ai d’abord eu un peu peur, car j’ai cru qu’ils s’étaient trompés sur la taille. J’ai pourtant suivi à la lettre le guide est tailles disponible sur le site et ai donc réservé un cadre en taille L. Spoiler : le vélo avait la bonne taille, il est juste « compact » avec son cadre assez court et sa fourche droite. Je l’ai donc chargé à l’arrière de mon 2 lit’ turbo, et j’l’ai traîné… Bref, j’ai ramené le vélo à la maison.

Mon sirrus étant immobilisé, j’ai pris la route le lendemain avec le Elops Single Speed 500, pour mon trajet vélotaf habituel d’environ 5 km. J’ai été (très) agréablement surpris par le comportement du vélo qui est vif par rapport à ma monture habituelle. Le cintre étroit permet de se faufiler partout et je retrouve le plaisir de rouler avec un vélo qui ne fait littéralement pas de bruit.

Elops Single Speed 500 : FLECTR 360 WING

Tout le monde m’a demandé si ça n’était pas handicapant de n’avoir qu’une seule vitesse. À tous, je réponds que sur mon trajet, essentiellement plat, je ne rencontre aucune difficulté. Je gagne même largement en « performance » et j’ai l’impression de doubler plus de cyclistes qu’avant. Attention, la performance n’est clairement pas le but recherché avec ce vélo, du moins dans mon cas.

Le Elops Single Speed 500 n’est selon moi pas exempt de quelques défauts. Pour l’usage vélotaf que j’en fais, je trouve ses freins un peu justes. Ayant l’habitude des freins à disque hydrauliques de mon Sirrus, je sens ici que les choses sont bien différentes et je suis moins en confiance sur les freinages importants tout en ayant moins de progressivité.

Elops Single Speed 500

L’absence d’attache rapide pour les roues est également un peu gênante, car il faudra obligatoirement se balader avec les bonnes clés sur soi pour changer une chambre en cas de crevaison. Comme on me l’a suggéré sur Twitter, l’achat d’une chambre à air linéaire pourrait être une solution. Enfin, il n’est pas possible de lui greffer un porte-bagage, mais ce n’est pas forcément l’objectif avec ce type de vélo.

Dans tous les cas, ces petites critiques sont loin d’entacher le plaisir que j’ai à rouler avec ce vélo, qui ne coûte « que » 220€. Autant dire que je n’ai pris aucun risque à un tel tarif et que je suis particulièrement content de mon achat.

Quel équipement pour le Elops Single Speed 500 ?

Si le Elops Speed 500 peut être roulé sans aucun accessoire, j’ai tout de même fait quelques achats pour l’équiper un peu. Je me suis tout d’abord mis en quête de garde-boues et ce n’était pas forcément chose facile puisqu’il ne dispose pas d’œillets dédiés. Je me suis donc tourné vers les SKS Raceblog Pro (en version XL), qui sont à l’origine pensés pour les vélos de route.

Elops Single Speed 500 : les garde-boues SKS Raceblade Pro

Ces garde-boues s’adaptent parfaitement sur le Elops (et sur à peu près n’importe quel vélo d’ailleurs). L’avantage ici est de pouvoir les enlever en quelques secondes et de les remettre en place tout aussi rapidement. Ainsi, lorsque la route est encore mouillée de la veille ou que le temps est menaçant, je ne crains pas de partir au boulot avec le Elops. Ils ne sont par contre pas aussi couvrants que ceux de mon Sirrus, mais cela suffit pour l’usage que j’en ai.

Elops Single Speed 500 : mon nouveau vélo 7
Garde-boues amovibles
Testé et approuvé 👍🏼
37,99 €
39,99 €

J’avais déjà parlé des FLECTR 360 que j’ai installés sur le Sirrus. J’ai donc commandé des FLECTR 360 Wing en couleur orange. L’installation est toujours aussi simple même s’il y a moins de place sur les jantes du Elops que celles de mon Sirrus. Le résultat est absolument parfait et c’est toujours aussi efficace la nuit !

Elops Single Speed 500 : mon nouveau vélo 10

Enfin, et comme je l’expliquais plus tôt dans l’article, j’ai dû m’équiper en outillage afin de pouvoir être serein en cas de crevaison sur mon trajet. Lecyclo m’a donc fourni un kit d’outillage complet associé à des clés de 15 très fines pour ne pas encombrer inutilement mon sac à dos. Je peux donc enfin abandonner ma clé à cliquet qui pèse un bras et que je trimbalais chaque jour dans mon sac…

Elops Single Speed 500 : mon nouveau vélo 11
Kit d’outillage complet
Pour tout avoir dans son sac !
39,17 €
29,99 €
Elops Single Speed 500 : mon nouveau vélo 14
Clés pour écrous compactes
Idéales pour démonter les roues
7,99 €

Enfin pour l’éclairage (qui est obligatoire, on le rappelle), je n’ai pas dépensé un euro puisque j’ai simplement récupéré un ensemble Lezyne que j’utilisais par le passé sur mon vélo principal. Ils font clairement l’affaire et sont évidemment amovibles. Il ne me reste plus qu’à trouver un petit compteur pas trop cher, afin de pouvoir garder une trace du nombre de kilomètres que j’ai parcourus avec le vélo.

Et le Sirrus dans tout ça ?

Malgré toute l’affection que je porte au Elops Single Speed 500, je n’abandonne pas pour autant mon fidèle Sirrus. Ce dernier a des avantages et des qualités que le Elops ne pourra jamais égaler à commencer par l’aspect utilitaire. Avec son porte-bagage, je peux aller faire les courses, passer au marché ou encore aller chercher des colis, ce qu’il m’est impossible de faire avec le Elops.

Elops Single Speed 500 : mon nouveau vélo 17

De la même façon, pour les jours de forte pluie, je préfère prendre la route avec le Sirrus qui a des pneus plus adaptés et des garde-boues bien plus efficaces. De façon générale, il reste plus sécurisant et confortable que le Elops et c’est donc un choix de raison pour les météos difficiles, sans parler des balades et vadrouilles de vacances.

Le Elops pourra par contre être très utile pour de petits trajets ou même en tant que vélo d’appoint si des amis passent à la maison. Évidemment, et c’est d’ailleurs la raison de son achat, il restera un excellent vélo de secours aussi bien pour moi que pour Alicia.


J’espère que ce billet vous aura plu et vous aura permis d’en savoir plus sur le Elops Single Speed 500 de Décathlon ainsi que sur les accessoires pouvant l’accompagner sur la route. De mon côté, et je le répète, je suis très content de cet achat et je prends vraiment beaucoup de plaisir à rouler avec ce vélo au quotidien. Et toi, c’est quoi ta monture ?!