Reelight Nova

Éclairages vélo Reelight Nova : mon avis

N’ayant pas de moyeu dynamo, je vous propose de partir à la découverte des éclairages vélo Reelight Nova, qui fonctionnent sans batterie et qui génèrent un courant sans aucun contact ni aucun aimant à installer sur les jantes. Comment ça marche ? Est-ce que ça fonctionne correctement ? On aborde tous ces points dans ce billet.


Reelight Nova, c’est quoi ?

Reelight s’est fait un nom en proposant plusieurs solutions d’éclairage vélo sans batterie. Vous utilisez peut-être (ou avez déjà croiser) ces éclairages qui s’installent en général au niveau du moyeu et offrent un éclairage clignotant grâce à des aimants. L’idée est intéressante mais n’est pas légalement adaptée puisque l’éclairage avant doit obligatoirement être fixe à vélo.

Reelight Nova

Reelight propose néanmoins quelques références avec éclairage avant fixe et c’est notamment le cas de la gamme Nova que je vous présente aujourd’hui. Chaque éclairage se compose donc de deux éléments : l’éclairage en lui-même et la « dynamo », qui devra s’installer sur la fourche pour l’avant et le hauban pour l’arrière.

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une dynamo puisque les éclairages Reelight Nova utilisent en fait les Courants de Foucault. Ainsi, le boitier dynamo n’est jamais en contact avec la jante et peut-être installé en quelques secondes. Deux contraintes sont cependant à retenir : votre jante devra obligatoirement être en aluminium et le courant généré ne sera pas très intense.

Reelight Nova

Les éclairages vélo Reelight Nova se présentent donc plutôt comme une solution pour être vu plutôt que pour voir et éclairer. Le courant généré étant très faible, l’éclairage avant ne pourra pas être utilisé pour éclairer une rue sombre la nuit tombée et il faudra vous tourner vers des solutions alternatives si vous souhaitez rouler dans la nuit noire.

La gamme se compose de deux éclairages arrière (tige de selle ou porte-bagage), deux éclairages avant (cadre ou panier) et d’un modèle de dynamo commun à tous les éclairages. Tous les éclairages sont également équipés de catadioptres et nécessiteront chacun une dynamo pour fonctionner.

Éclairages vélo Reelight Nova : mon avis 5
Éclairage avant sans batterie
Testé et approuvé
14,99€
Éclairages vélo Reelight Nova : mon avis 11
Éclairage arrière sans batterie
Testé et approuvé
16,99€
Éclairages vélo Reelight Nova : mon avis 17
Indispensable pour chaque éclairage
Testé et approuvé
28,99€

Installation des éclairages Reelight Nova

De mon côté, j’ai choisi l’éclairage arrière sur porte-bagage et l’éclairage avant sur cadre. Il m’a fallu également ajouter 2 dynamos pour pouvoir alimenter le tout. L’installation des éclairages en eux-mêmes n’a rien de bien compliqué puisqu’il faudra utiliser une simple clé Allen. Le système de fixation a été pensé pour qu’il ne soit pas possible d’enlever les éclairages sans outils (pour limiter le vol).

Reelight Nova

Les choses se corsent en ce qui concerne l’installation des deux dynamos. En effet, pour que la solution Nova fonctionne correctement, la dynamo doit être installée au plus près de la jante. Fort heureusement, Reelight utilise un système de montage très simple et monté sur rotule, ce qui permet d’adapter la position à tous les vélos. La fixation au cadre se fait à l’aide d’un fin câble que l’on viendra serrer avec la petit clé fournie. Le serrage permet de sécuriser la fixation au cadre tout en verrouillant la rotule.

Je dois bien avouer que la mise ne place n’est pas aisée puisqu’il faut trouver le bon angle avec la jante afin d’approcher la dynamo au maximum sans qu’elle ne frotte. Je vous conseille de prendre en compte l’éventuel voilage de vos jantes mais également le freinage qui peut parfois désaxer légèrement cette dernière. Dans tous les cas, une fois serré, les dynamos semblent bien rester en place.

Reelight Nova

Il ne restera plus qu’à relier les dynamos et les éclairage avec les câbles fournis. Les connecteurs sont un peu difficile à bien enclencher à cause du joint évitant les infiltrations d’eau. N’hésitez donc pas à forcer lorsque vous brancherez le tout. Les câbles pourront être fixés au cadre à l’air des colliers fournis.

Les éclairages Reelight Nova au quotidien

Pour être tout à fait honnête, j’avais vraiment peur que les fixations des dynamos ne tiennent pas sur la durée du fait des chocs et autres reliefs que doit encaisser le vélo au quotidien. J’imaginais déjà devoir les replacer toutes les semaines sous peine de n’avoir aucun éclairage, voire même qu’elles viennent frotter contre les jantes.

Reelight Nova

Eh bien cela fait maintenant un mois que j’utilise mon vélo 3 à 5 fois par jour avec les éclairages Reelight Nova et je n’ai rencontré aucun problème. Les dynamos n’ont pas bougé et l’ensemble fonctionne toujours aussi parfaitement que lors de la première balade. Sur ce point, je n’ai vraiment rien à redire même s’il faudrait encore les tester pendant quelques semaines pour être certain que rien ne bouge.

En ce qui concerne la puissance lumineuse et comme je le disais plus haut, elle est très limitée. On profite plutôt d’un feu de position que d’un feu de croisement ou de route. Ainsi, l’ensemble sera efficace pour indiquer votre position mais ne permettra clairement pas d’éclairer les zones zones. De ce fait, pour mon usage et selon la période de l’année, je recommande d’y adjoindre un éclairage plus puissant à l’avant.

Reelight Nova

Malgré ces petites remarques, j’avoue apprécier particulièrement le fait de ne plus avoir à recharger régulièrement des éclairages du batterie. C’est un confort non négligeable et le kit me permet d’ailleurs de me mettre complètement en règle vis-à-vis de la législation grâce aux cadadioptres intégrées.


Pour conclure

Au final, est-ce que je recommande les éclairages Reelight Nova ? Très clairement oui. C’est une solution presque clé en main qui permet d’équiper son vélo d’un éclairage continu et « automatique ». L’installation est globalement plutôt simple et le système de fixation des dynamos semble particulièrement robuste.

La solution n’est toutefois pas parfaite. À commencer par la puissance forcément limitée de l’éclairage qui ne pourra servir que pour indiquer votre position. Pour vraiment éclairer devant vous, il faudra vous équiper d’un éclairage supplémentaire. J’ajouterai également que les éclairages Nova ne sont pas forcément parfaitement sécurisés par rapport au vol et qu’un effort pourrait être fait sur ce point.

Éclairages vélo Reelight Nova : mon avis 5
Éclairage avant sans batterie
Testé et approuvé
14,99€
Éclairages vélo Reelight Nova : mon avis 11
Éclairage arrière sans batterie
Testé et approuvé
16,99€
Éclairages vélo Reelight Nova : mon avis 17
Indispensable pour chaque éclairage
Testé et approuvé
28,99€
Affiliation Cet article contient des liens affiliés.